Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Agriculture de précision > Drone / Farmstar > Drones et agriculture

Drones et agriculture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le DRONE ouvre de nouvelles perspectives en agriculture

La Chambre d’agriculture envisage de tester ces nouvelles technologies sur différentes cultures pour apporter un conseil à la parcelle toujours plus réactif et pointu. Une évaluation technico-économique de différents paramètres agronomiques et règles de décision permettra de préciser le niveau de rentabilité et les conditions de réussite de cette nouvelle technologie.

La Chambre d’agriculture de l’Eure innove pour apporter le conseil le plus adapté

Le développement des nouvelles technologies en agriculture devrait s’amplifier dans les années futures grâce à l’évolution (rapide) de l’équipement informatique et électronique des matériels agricoles. L’agriculture (comme d’autres secteurs d’activités) vit une véritable rupture technologique. Chacun de ces nouveaux outils, de ses applications agronomiques, seront donc à évaluer sous différents angles : aspects économique (gain/coût), environnementaux (quantité d’intrants), facilité de mise en œuvre. Tout ceci dans le but d’apporter un service de qualité à l’exploitant.

Demain l’agriculteur et le conseiller auront une batterie de paramètres disponibles pour analyser chaque parcelle. Cette analyse plus précise permettra d’optimiser l’accompagnement. Pour autant, la visite de terrain gardera tout son sens. En effet, les cultures ne seront pas pilotées à distance mais ces outils performants seront mis au service de l’agronomie et du conseil.».

Les applications en agriculture : vers un outil performant pour le conseil

Celles-ci commencent à se développer dans certaines régions de grandes cultures, avec par exemple le pilotage de l’azote sur blé. La photo aérienne obtenue permet de mesurer l’état du couvert végétal en captant la lumière réfléchie (réflectance) par les plantes. Il s’agit du même principe que pour les photos aériennes dans le cadre de Farmstar. Dans un second temps un modèle agronomique permet de calculer la dose d’azote à apporter sur les régions photographiées. Le DRONE ne rencontre pas l’obstacle des nuages comme c’est le cas des avions ou des satellites. Cela permet donc plus de souplesse par ailleurs le niveau de résolution peut descendre jusqu’à 1,5 cm.

Guidé par GPS au-dessus de la parcelle, le Drone effectue ses clichés en 1 seul passage. Pour réaliser les clichés sur une centaine d’hectares, il faut environ une heure (même si cela peut varier en fonction du parcellaire rencontré).

Le Drone peut aussi permettre de faire un état des lieux des cultures sortie hiver. Une application permettant de mettre en évidence les dégâts dus au gel dans les parcelles, d’identifier des carences… et donc d’adapter le conseil. En permettant un diagnostic agronomique plus précis, la vue aérienne sera plus riche d’enseignements et aussi plus exhaustive que le tour de plaine effectué classiquement. Ainsi, la visite de terrain pourra se concentrer sur les zones à problèmes.

D’autres variables agronomiques peuvent être recherchées en fonction des thèmes à aborder sur les différentes cultures. Elles nécessiteront de l’expérimentation pour définir les modèles correspondants. Le drone peut également être très utile dans le cadre des calamités agricoles. Des possibilités intéressantes sont offertes en permettant d’objectiver l’importance des dégâts d’un point de vue spatial et temporel.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Odile TAUVEL

Ingénieur Fertilisation azotée, Agriculture intégrée, Directive Nitrates

Tél : +33 (0)2 32 47 35 78

Actualités

vendredi 13 septembre 2019

2 dispositifs sont devenus obligatoires : l’utilisation de dispositifs anti dérive et le respect des cultures non cibles.

vendredi 13 septembre 2019

Retour d’expérience d'innovations testées à la Blanche Maison, pour l'élevage (lait, prairie, énergie, matériel)

Agenda

Agriculture de précision : faisons le point

Le 01 octobre 2019

la Chapelle Gauthier

Le 19 septembre 2019

Lisieux

A lire aussi