Vous êtes ici : Accueil > ELEVAGE > Equins > Bâtiments - équipements > Logement pour stockage des déjections

Logement pour stockage des déjections

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le logement

Les fiches proposées dans ce document correspondent à des logements pour 2 à 24 chevaux, le minimum étant de 2, en lien avec le comportement animal.

Les surfaces de vie couvertes réservées aux animaux varient de 9,50 m² à 16,00 m². Les chevaux ont des besoins moins importants en surface lorsqu’ils sont travaillés régulièrement, qu’ils vivent en groupe ou que leur logement jouxte un paddock. Un box de 16,00 m² convient également pour une jument suitée.

Les murs périphériques sont en béton banché d’une hauteur de 2,00 m pour les boxes individuels et la stabulation libre et de 2,50 m pour le barn. Une hauteur de 2,50 m peut se justifier pour des grands chevaux (plus de 1,65 m) pour protéger des parties de bâtiment en bois.

Le bois en bardage a été choisi car il permet des entrées d’air pour une bonne ventilation. Il participe à la bonne intégration du bâtiment dans son paysage.

Pour les couvertures, le fibrociment a été retenu. Ce matériau est couramment proposé par les constructeurs. Il a l’avantage d’être moins sonore, de limiter le rayonnement solaire, de ne pas condenser et de se patiner avec le temps. La couverture métallique a été retenue pour l’abri de champ en raison de sa facilité de mise en oeuvre.

Le coût prend en compte les portes, barrières, poteaux d’attache, râteliers, abreuvoirs, porte-selle des selleries et une cellule intérieure ou extérieure de 2 tonnes pour l’aliment.

Un forfait « eau – électricité » de 10 000 €, correspondant au raccordement et à la distribution, est intégré à ce coût, ce qui permet de couvrir beaucoup de situations.

Cas des fumières (bâtiments curés régulièrement)

Les bâtiments équins relèvent du Règlement Sanitaire Départemental (RSD) qui est propre à chaque département. Les fumiers doivent être déposés sur une aire étanche, munie d’un point bas. Les liquides d’égouttage collectés et les eaux pluviales doivent être dirigés vers des installations de stockage étanches (fosses) ou des installations de traitement.

Les fumiers équins ont la particularité d’être pailleux, de générer peu de jus et d’absorber beaucoup de pluie. Les besoins en fumière par mois sont de 2 m² (sur une hauteur de 1,00 m) pour un cheval de selle et les besoins en fosse de 0,18 m3. Une fumière aménagée sous une couverture évitera la fosse. Le montant pour ces deux équipements est en moyenne de 550 €* par cheval et par mois.

*Ce prix n’est pas compris dans les coûts calculés dans les fiches des 6 types de bâtiments équins.

Cas des litières accumulées

Le fumier qui séjourne au moins deux mois sous les animaux (dans les stabulations, boxes et abris) peut être déposé en bout de champ avant épandage ou compostage.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Publications