Salle de traite confortable

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Concevoir un local de traite et l'équiper avec du matériel permettant une traite calme, confortable et ergonomique.

Pourquoi choisir cette solution ?

Eviter les déplacements inutiles

La disposition du local traite permet de limiter la fatigue : pas d'escalier à franchir, ne pas aller chercher les vaches dans l'aire d'attente.

Rendre le travail confortable physiquement

Les équipements de traite sont disposés de sorte à limiter les problèmes physiques, comme le mal de dos, les problèmes d'arthrose, les mauvais coups, les accidents corporels.

Etre plus efficace et plus précis

La meilleure visibilité du travail et le confort de traite permettent d'effectuer sereinement toutes les tâches de la traite : précision des actions, repérage des problèmes sanitaires.

Limiter le stress

Quand la traite est confortable, le trayeur est plus calme et les vaches aussi, ce qui rend l’ambiance agréable.

L’essentiel à savoir

Bien réfléchir son projet

Une salle de traite est un investissement qui peut durer quinze ans et plus. Se renseigner auprès d’installations existantes et prendre le temps d'aller en visiter.

Raisonner l’installation des équipements

  • La hauteur des quais doit être adaptée à la taille du trayeur. S'il y a 2 trayeurs, se baser sur la taille du plus grand et prévoir une rehausse amovible.
  • Privilégier l'accès de plain pied. En cas de marche, prévoir des marches antidérapantes avec une rampe.
  • Des sols antidérapants faciles à nettoyer et résistants.
  • Prévoir les écoulements d'eau et la mise hors gel.
  • Optimiser l'éclairage naturel et compléter par un éclairage artificiel approprié.
  • Gérer le niveau sonore en mettant les éléments bruyants à l'extérieur.
  • Assurer la protection électrique de l'installation (mise à la terre, norme C15100).
  • Rendre facilement accessibles les produits, les médicaments et petits matériels nécessaires au moment de la traite (ex : rail avec perche et supports).

Combien ça coûte ?

Une conception rationnelle n’engendre que des surcoûts limités, le plus important est de faire les bons choix au moment de la conception du projet.

L'expérience de Jean Piocelle

"J'étais en étable entravée et quand j'ai réfléchi mon projet de mise aux normes il y a dix ans, mon premier objectif était que la traite soit un moment reposant.

J'ai fait le choix d'investir dans la salle de traite plutôt que dans un hangar neuf.

Avec l'aire d'attente incorporée et en pente, les vaches viennent se faire traire facilement.

En dehors du programmateur de lavage que j'ai ajouté un an plus tard et qui me fait gagner 20 minutes par jour, les autres équipements (décrochage automatique, recycleur d'eau, portillon automatique) ont été prévus dès le départ. Cela coûte moins cher que de les ajouter par la suite.

J'ai aussi fait le choix du plain pied, car monter et descendre trois marches ce n'est rien mais quand on le fait 730 fois par an ! Sans parler des allées et venues pour le colostrum, le lait mammiteux...

Toujours pour limiter les efforts, j'ai mis mon seau de lavettes propres à hauteur d'homme. Pour gagner du temps au lavage des lavettes, il ne me reste plus qu'à acheter un lave-linge.

Enfin, comme dit mon peseur du Contrôle Laitier, «ta salle de traite est accueillante».

L'exploitation agricole

Jean Piocelle
Éleveur à Elbeuf-en-Bray (76)
Bloc traite de référence