S'associer et pérenniser le travail avec l'autre

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Tirer avantage du travail à plusieurs dans les meilleures conditions.

Pourquoi choisir cette solution ?

Optimiser la réussite de son exploitation

  • Toute l’énergie dépensée dans les conflits ou dysfonctionnements relationnels, c’est de l’énergie en moins pour le fonctionnement de l’exploitation !
  • Une bonne communication évite les tensions et améliore la connaissance de soi, en tant qu’associé.
  • Echanger entre associés sur ses objectifs permet de réussir l’association dans la durée, et de rester efficace.

Avoir du temps pour soi

S’associer permet de mieux concilier vie professionnelle et personnelle.

L’essentiel à savoir

Quatre domaines à bien clarifier entre associés

Des règles de fonctionnement écrites, partagées et évolutives

Quelques exemples de points à aborder :

Travail

  • Quelle répartition du travail d’astreinte, qui se lève la nuit ?
  • Qu’est-ce que j’accepte de déléguer à mes associés ?
  • Partageons-nous la même notion de qualité du travail, de propreté ?

Pouvoir

Qui décide, comment, jusqu’où ?

Argent

  • Quelle rémunération du travail ? du capital ?
  • Suivons-nous l’évolution des comptes courants associés ?

Communication

  • Comment circule l’information entre les associés ?
  • Y a-t-il un bureau convivial facilement accessible à tous ?
  • Prenons-nous le temps de faire des rencontres régulières et de les préparer ?
  • Comment gérons-nous les tensions quand elles surviennent ?
  • La part des choses entre le « personnel » et le « professionnel » est-elle bien faite ?

Rendre le projet viable et durable

Il faut travailler sur 4 fronts : la technique, l’économie, le juridique mais surtout l’humain, et ceci dès l’ébauche du projet !

Combien ça coûte ?

La première richesse de l’exploitation agricole, c’est l’Humain !

Dans le cas de l’intervention d’une personne extérieure, accompagnement à partir de 330 € HT.

L'expérience de Eric Oger et Richard Demuynck

Eric Oger : « J’étais salarié sur l’exploitation de Richard, et je souhaitais m’installer. Il m’a proposé de venir le rejoindre sur son exploitation. »

Richard Demuynck : « Nous connaissions le projet de chacun, puisque que cela faisait quelques années que nous travaillions ensemble, et que nous échangions.»

Eric : « Travailler avec l’autre, c’est faire des compromis. Il y a des règles à respecter pour que cela fonctionne. Nous avons décidé en commun des horaires que nous allions faire, pour qu’il n’y ait pas de décalage, et d’une rémunération identique et fixe. »

Richard : « Dès le départ on s’est séparé les tâches. Il faut de la confiance pour que cela fonctionne. Chacun est responsable de sa partie et en parle à l’autre quotidiennement. »

Eric : « Nous effectuons la traite tous les deux, mais jamais ensemble. Nous avons convenu d’avoir un week-end sur deux et nous prenons chacun des vacances, ce qui est appréciable. »

Richard : « Nos relations sont professionnelles, sans autre bénéfice que le travail en commun. Chacun mène son projet de vie de façon personnelle. »

Eric : « Nous avons fait le choix d’être indépendant dans la gestion de nos responsabilités. Nos épouses n’interviennent pas dans les décisions, c’est notre entreprise à Richard et à moi. »

Richard : « Pour s’associer, il faut savoir ce que l’on veut faire ensemble et que chacun garde ses aspirations. Grâce à l’écoute, les changements se sont faits en douceur. Nous avons été accompagnés par notre conseiller de gestion à la création de l’association. C’est lui qui nous a dit que l’humain était aussi important que le reste pour réussir. Nous avons aussi suivi des formations.»

Richard et Eric : « La grande qualité de notre association, c’est de tirer avantage du travail à deux, tout en restant libre de ses choix sur son atelier. L’important est de faire le point souvent et qu’il y ait une communication constante entre les associés. »

L'exploitation agricole

Eric Oger et Richard Demuynck
Agriculteurs au Bosc-Roger-en-Roumois (27)