Gaz

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Economie de consommation de gaz de l’atelier volaille de chair

En production de volailles de chair, la consommation en énergies directes (gaz, électricité, carburant) représente près de 3 % du coût de production du vif.

La moyenne des consommations d’énergies directes pour l’ensemble des bâtiments fermés est de 108 kWh/m2/an (hors pintades et canards).

Principaux postes de consommation

Sur l’atelier avicole, le propane est, de loin, le premier poste de consommation, suivi de l’électricité et le GNR

  • Le propane, 1er poste de consommation, représente 79,3% des énergies directes consommées. Les consommations peuvent cependant varier selon le type de production, la configuration de l’atelier et le type de chauffage utilisé.

  • L’électricité essentiellement utilisée pour l’éclairage, la ventilation, l’abreuvement, l’alimentation représente environ 13 % de la consommation totale en énergie directe (environ 15 kWh/m² de bâtiment). Nous observons de fortes variations entre élevages dues au type de bâtiment (clair ou obscur, statique ou dynamique).

  • Le GNR, utilisé pour le curage et autres travaux motorisés et le groupe électrogène ou génératrice, représente 7,4 % de la consommation totale en énergie directe. Soit une consommation moyenne de 373 L/an pour 1000 m²

Quelles solutions pour économiser ?

  • Bien entretenir son matériel et l’isolation du bâtiment. Une bonne isolation, une parfaite étanchéité et la bonne gestion des eaux périphériques constituent la base pour maîtriser le poste énergie. 70 % des pertes par contact se font par le plafond. Le dépoussiérage des chauffages est également indispensable pour leur efficacité énergétique.

  • Bien gérer le couple chauffage et ventilation après avoir vérifié les capteurs de température et d’hygrométrie et le placement à bonne hauteur des chauffages… En poulet à partir de 10 jours environ et en dinde après 18 jours, les pertes de chaleur par la ventilation dépassent les déperditions par les parois.

  • Récupérer une partie des calories évacuées par la ventilation avec des récupérateurs de chaleur. L’objectif est de limiter les dépenses en chauffage en réchauffant l’air extérieur avant de l’introduire dans le bâtiment. Ce dispositif permet d’économiser 25 à 30 % de la facture du chauffage.

  • Centraliser des fonctions de commande du chauffage et de la ventilation sur un seul et même boîtier. Ce système évite les dysfonctionnements et donc des consommations inutiles d’énergie. Démarrer en poussinière ou sur une surface réduite, afin d’économiser sur le poste chauffage

  • Pour un projet de construction : s’orienter vers une conception de bâtiments BEBC « Bâtiment Energie Basse Consommation »

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Émilie GUÉRIN

Conseillère Pilot'Elevage

Tél : 02 33 31 49 21

Actualités

jeudi 11 juillet 2019

Déposez votre projet jusqu'au 30 septembre 2019. Des aides pour renforcer les filières animales en développant des systèmes d’exploitation plus autonomes et plus...

lundi 01 juillet 2019

L'Etat a reconduit en 2019 le dispositif de remboursement partiel des taxes intérieures de consommation sur le carburant et le gaz, pour les achats 2018.

Agenda

Aucune actualité disponible.