Vous êtes ici : Accueil > GESTION DE L'EXPLOITATION > Machinisme > Consommation de carburant > Banc d’essai tracteur

Banc d’essai tracteur

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Quelle est la puissance maximale de votre tracteur ? Quel est son niveau de consommation de GNR ? Dans quelle plage de régime l’utiliser pour économiser du GNR ?

Le banc d’essai tracteur « AILE » permet de mieux connaître les performances de son tracteur pour maîtriser sa consommation.

Voici comment se déroule un passage au banc d’essai.

Au préalable : le tour de chauffe

Pour que votre tracteur puisse donner le meilleur de lui même, le moteur et la transmission doivent monter en température. Pour cela, parcourez une douzaine de kilomètres sur la route au régime maximum. Dans les jours qui précédent le passage au banc d’essai et si vous en avez l’opportunité, une séquence de travail soutenu (broyeur à lisier…) peut-être bénéfique.

Pensez à vérifier l’état du filtre à air et remplacer le filtre à carburant si vous avez un doute sur sa propreté.

Facilitez le travail de l’opérateur

  • Emmenez la carte grise (numéro de série et la date de première mise en circulation) et le tampon de votre entreprise (Certificat économie énergie = CEE)

  • Nettoyez au minimum, les roues et la zone moteur (branchement des débitmètres pour la consommation de carburant)

  • Pour les tracteurs équipés de 2 embouts ou d’un embout de prise de force réversible, préparer le sur la position « 1000 trs/min ».

30 à 40 minutes par essai

  1. Branchements : Prise de force « 6 cannelures » et régime « 1000 trs/min » (« 540 trs/min » pour les petits tracteurs). Circuit carburant aller/retour.

  2. Mise en route à plein régime et en charge.

  3. Enregistrement des caractéristiques de votre tracteur.

  4. Mesure des performances à pleine charge, depuis le couple maximum jusqu’au régime nominal, avec des points de mesure tous les 50 à 100 trs/min.

  5. Impression du bulletin d’essai, avec commentaire des résultats (puissance, réserve de couple, consommation horaire et spécifique, débit d’injection), conseils pour économiser du GNR et détection d’éventuelles anomalies.

  6. Débranchement des équipements de mesure et fin de l’essai.

Un moment convivial

Le banc d’essai se déplace dans les exploitations, les CUMA, les entreprises de travaux agricoles, les lycées agricoles… Il fonctionne avec une prise électrique 220 ou 380V et doit être positionné sur un terrain assez plat et encaissé (cour, silo, chemin…). Il suffit de grouper 4 à 5 tracteurs pour recevoir le banc d’essai.

Offre de service

Je maîtrise la facture énergétique de mon exploitation

Situation énergétique actuelle de l’exploitation et solutions pour réduire les dépenses

En savoir +

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Lire aussi

Actualités