Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > Création de la première malterie artisanale normande

Création de la première malterie artisanale normande

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Du semis au demi

Les fabricants de bières artisanales revendiquent un lien fort au territoire, mais la plupart des brasseurs se fournissent en malt auprès de quelques malteries leaders du secteur "craft beer" (en France, Belgique ou Allemagne), faute d’outil adapté en Normandie.

En 2017, la Chambre d’agriculture de Normandie a mené une enquête auprès des brasseurs pour mieux connaître la dynamique de ce jeune secteur, ainsi que l’intérêt pour un approvisionnement régional. Les premières conclusions étaient encourageantes et ont incité à poursuivre le projet d’une filière orge-malt-bière en Normandie.

C’est à ce moment que Marie et Franck Polidor ont intégré le groupe de travail avec l’objectif de créer la première malterie artisanale normande. Forts d’une expérience en ingénierie, ils ont imaginé leur projet en observant le modèle québécois où les brasseries artisanales s’appuient sur un réseau de petites malteries.

Structurer la filière

Le maltage demeurait jusque-là le chaînon manquant dans le paysage brassicole régional. L’apparition de ce nouveau projet normand a permis d’accélérer la structuration de la filière de manière significative. La Chambre d’agriculture de Normandie a réuni à plusieurs reprises les futurs malteurs avec des agriculteurs et brasseurs pour poser ensemble les briques d’une filière pérenne en Normandie.

L’entreprise Normandie Malt est située à Saint Martin des Entrées, dans le Bessin. Les machines sont en cours d’installation et les premiers lots de malt 100 % normands sortiront cet été.

Ce nouvel outil unique dans la région sera dimensionné et équipé pour traiter de petits volumes d’orge (lots de 5T) et proposer une large gamme couvrant tous les besoins des brasseurs. D’une capacité annuelle de 300 tonnes de malt à plein régime, l’entreprise pourra réaliser du maltage à façon, que ce soit en agriculture biologique ou conventionnelle.

Normandie Malt est en relation avec des coopératives et agriculteurs en direct pour assurer sa première campagne d’approvisionnement en orge issue de la récolte 2018. Pour rappel, les critères essentiels pour la qualité brassicole d’une orge, qu’elle soit de printemps ou d’hiver, sont entre autre : le taux de protéines (optimum entre 9,5 et 11,5%), le taux de germination et la pureté variétale. L’orge réceptionnée par la malterie doit également être nettoyée et calibrée pour assurer une trempe et une germination  homogènes.

Guillaume Mesnildrey - 02 31 47 22 32